Aquaman – CRITIC

Voici, le TOUT nouveau film produit par la Warner Bros & DC Entertainment, et réalisé par James Wan (Saw, Insidious, The Conjuring, Fast & Furious 7). Après les bons Man of Steel, BvS & Wonder Woman, le désastreux Suicide Squad & le charcuté Justice League, Aquaman, un des membres fondateurs de la Justice League dans les DC comics, débarque ENFIN au cinéma.

Est-ce une bonne adaptation & une réussite ? Tout est dit, ici.

AQUAMAN - CRITIC

On retrouve, au casting, l’imposant Jason Momoa (Baywatch, Stargate : Atlantis, Game of Thrones, Frontier) dans le rôle d’Arthur Curry alias Aquaman, Willem Dafoe (Spiderman, Seven Sisters) dans celui de Vulko, le charismatique Patrick Wilson (The Conjuring, The A-Team, Watchmen) joue, quant à lui, Orm / Ocean Master, Amber Heard (Never Back Down, Helldriver) campe la princesse Mera, Dolph Lundgren (Rocky IV, The Punisher, Arrow, Creed 2) incarne le roi Nereus de Xebel, Yahya Abdul-Mateen II (Baywatch the movie, The Get Down) prête ses traits au personnage de Black Manta, Nicole Kidman (The Golden Compass, Big Little Lies) interprète celui de la reine Atlanna la mère du héros, Temuera Morrison (Star Wars, Green Lantern) est son père Thomas Curry, Randall Park (Antman & The Wasp), qui aura plus d’importance par la suite probablement, donne vie à celui du docteur Stephen Shin, & Ludi Lin (Power Rangers) porte à l’écran le personnage de Murk le commandant en chef de l’armée atlante. Michael Beach (Insidious : Chapter 2, Stargate : Atlantis, The 100), Djimon Hounsou (Fast & Furious 7, Guardians of the Galaxy), & Graham McTavish (The Hobbit trilogy) y apparaissent également.

AQUAMAN - CRITIC
Arthur v Orm

L’intrigue est celle-ci :

Arthur Curry, surnommé Aquaman par les humains, continue de sauver des vies, quelques temps après les événements survenu dans Justice League, jusqu’au jour où Mera la princesse de Xebel (un des sept royaumes sous-marin) vient à lui demander son aide afin de protéger les leurs & de prendre ce qui lui revient de droit, le trône d’Atlantide, s’il s’en montre digne. Il rejeta sa proposition poliment mais après qu’Orm, le roi des atlantes, s’emporta violemment contre les humains, Arthur revint sur sa décision. C’est pourquoi, ils partirent ensemble, par la suite, pour trouver le trident du tout premier roi d’Atlantide qui permet à son porteur de diriger les sept mers & ses nombreuses créatures. Grâce à cet artefact légendaire Arthur parviendra-t-il à rétablir la paix au sein des différents peuples ?

A vous de le découvrir si ça n’est pas déjà fait !

Revenons donc un peu sur ses anciennes apparitions en prise de vue réelle avant que je vous dise ce que j’ai en pensé :

  • En 2005, il prend plus ou moins vie grâce à l’acteur Adrian Grenier le temps d’un épisode dans la série Entourage
  • A partir de la même année & jusqu’en 2011, il est incarné par Alan Ritchson (The Hunger Games: Catching Fire, Ninja Turtles 1 & 2, Blue Mountain State, Blood Drive, Titans) dans la série Smallville.
  • En 2006, le pilote d’une série lui étant dédié voit le jour où Justin Hartley (Revenge, This Is Us, The Young and the Restless), alias Green Arrow dans Smallville, campe le fameux héros. Au final, elle ne sera pas aboutie.
  • Depuis 2016, le personnage est joué par Jason Momoa
AQUAMAN - CRITIC
Let’s go surfin’ on a Parademon … ^^

Est-ce donc une belle réussite & une adaptation correcte ?

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Le rendu final est juste incroyable.

Si mes souvenirs sont bons, malgré quelques libertés prises comme le faite que Mera normalement n’est pas la fille de Nereus mais sa prétendante, que les Fishermen n’existent pas ou encore qu’Orm n’a pas la même mère qu’Arthur mais le même père, l’oeuvre globale NEW 52 de Geoff Johns, se focalisant sur le héros à la combinaison orange & verte, est respectée & magnifiquement adaptée, et pu**** qu’est-ce que ça fait du bien surtout après les derniers films que la Warner avait sorti sur des personnages DC. En effet, on ne retrouve pas certains « petits » détails des comics mais le fond est là, et c’est l’essentiel, il me semble. Si vous êtes tenté d’y jeter votre regard, d’en apprendre davantage sur le personnage & sa psyché, eh bien, c’est le moment ! C’est l’instant ! Vous ne le regretterez pas. Les histoires sont fort captivantes & les dessins sont signés par les artistes Paul Pelletier (Batgirl, Titans), Ivan Reis (Justice League, Blackest Night), & entre autre, par Geraldo Borges (Red Hood & The Outlaws, Green Lantern Corps) qui n’en sont pas à leurs débuts au sein de l’entreprise.

On peut ENFIN dire qu’ils ont compris de leurs erreurs, du moins je l’espère. Certes, il n’y a pas de grosses prises de risques comparé aux premiers volets mais ça n’en reste pas moins une belle oeuvre cinématographique.

AQUAMAN - CRITIC
Arthur v Black Manta

Les décors sont extrêmement beaux, le rendu est splendide & Dieu sait qu’ils en ont bavé à ce niveau là car ça a dû demander certaines prouesses techniques voire mécaniques pour rendre vivant ce monde principalement sous-marin. La cité de l’Atlantide est un pseudo Wakanda (Black Panther) du faite qu’elle est ultra modernisée & qu’elle est restée inconnue, pendant des siècles, aux yeux des Hommes. On peut lui trouver comme inspiration, l’Antiquité & légèrement l’ère fictive du Steampunk (peu mis en avant dans le cinéma). Les costumes, armes & / ou accessoires des personnages principaux ont leurs propres histoires, & ça c’est vachement top. Ils ont creusé leur sujet & ça se voit ! Il y a de bonnes idées. Ils ont essayé de rendre ça crédible d’une certaine manière. On peut en déduire qu’ils ont voué un grand amour à Aquaman & à sa mythologie, et ça, c’était primordial.

On pourrait crier par rapport aux libertés qu’ils ont prises mais franchement, je trouve que ça ne servirait à rien car ici elles servent très bien les propos du film. Puis, condensé cinq comicbooks en un long-métrage de plus de deux heures était un sacré pari, & ils l’ont réussi pour ma part.

Du côté musical, la BO pourrait nous faire penser à celle du film Tron : Legacy tellement les sonorités électriques sont marquantes & bien amenées. Néanmoins, le titre Ocean to Ocean de Pitbull est celui qui n’avait rien à faire là. Je suis loin de le détester mais malheureusement, il casse un peu ce que le film essaie de nous raconter, tout ça pour nous donner une scène vraiment nanardesque…

AQUAMAN - CRITIC
ALOHA & be cool everyone!

Pour en conclure avec l’Aquamomoa story, c’est une aventure semi-aquatique à aller apprécier en famille, en couple, entre amis ou en cavalier solitaire. Tout comme Spiderman Into The Spiderverse, il est fait pour les grands & les petits. Il est cool, fun bien qu’il ait ses moments sérieux, & généreux. Puis, malgré que l’on aurait bien vu & aimé en Lobo (le biker de cher DC), Jason Momoa était fait pour ce rôle !

Bref, allez le voir !

Commissioner Gordon : [to Batman] Good to see you playing with others again.
Aquaman : [approaches and sizes Batman up] Dressed like a bat. I dig it.
Batman : [to Gordon] It may be temporary…

Une réflexion au sujet de « Aquaman – CRITIC »

  1. […] le reste. Les morceaux choisis collent bien à leurs scènes & c’est une première, hors Aquaman, dans une production Warner / DC comme quoi, ils apprennent un peu de leurs erreurs passées, un […]

    Répondre

Laisser un commentaire