GIVE ME FIVE … Movies of Tarantino

Bien qu’il y ait la catégorie HAPPY BIRTHDAY prévue pour les anniversaires d’acteurs, réalisateurs, personnages, etc… Il était impensable que je passe à côté de cette occasion pour vous parler de mes cinq films tarantinesque favoris.

BON ANNIVERSAIRE A MR. TARANTINO ! Déjà 56 bougies au compteur & 9 films superbes.

Django Unchained – #FIVE

Deux heures & quarante-quatre minutes de bonheur ! Le charismatique, génial & artiste Jamie Foxx (The Kingdom, Ray, Jarhead) incarne le célèbre cowboy Django, interprété auparavant & notamment par Franco Nero qui y fait une apparition. A la base, le film s’intitulait « The Angel, the Bad & the Wise » en référence au dernier volet de la trilogie du dollar du renommé Sergio Leone, & les acteurs pressentis pour les rôles principaux étaient Kurt Russell (The Hateful Eight, Death Proof), Kevin Costner (Man of Steel) ou encore Anthony LaPaglia (Bad Blood).

On traite particulièrement de l’esclavagisme via la réécriture du personnage de Django qui aurait pu être campé par le très bon Idris Elba (The Wire, Rock’n’Rolla, Luther) ou par Terrence Howard (Get Rich or Die Tryin’, Empire). Leo Di Caprio & Christoph Waltz y sont excellents tout comme Samuel L. Jackson, & Tarantino fait également une apparition, au cœur du long-métrage, assez cool. Bref, c’est un bon western, malgré ses incohérences, à regarder !

TOP5 - TARANTINO

Kill Bill 1 – #FOUR

Alors que le second est tout aussi bon voire excellent, c’est bien le premier opus qui m’ait le plus marqué grâce à ses scènes d’actions magnifiques, à son beau passage en animation, à ses dialogues, à sa Uma Thurman grandissime & envoûtante, à ses gros clins d’œil fait à la culture nippone, etc. A noter que pour le second, le genre western spaghetti est mis grandement à l’honneur & que ces films signent de belles retrouvailles entre l’actrice, jouant Mia en 94 dans Pulp Fiction, & le talentueux réalisateur.

C’est un très bon long-métrage porté par un personnage féminin redoutable maniant le katana tout aussi bien que Deadpool (Marvel) & Roronoa Zoro (One Piece). A voir absolument donc si ce n’est pas encore fait !

TOP5 - TARANTINO

Death Proof – #THREE

Mélangeant les genres slasher & course poursuite, cet énième ovni tarantinesque est tout aussi bon que les précédents grâce ses dialogues (la marque de fabrique du réalisateur en dehors de son amour pour la violence), ses scènes d’actions, son casting & bon Dieu… sa mise en scène intense, percutante & touchante ! C’est à nouveau un film porté par des femmes fortes, un trio composé de la belle Rosario Dawson (Marvel’s Daredevil, Luke Cage), de la cascadeuse néo-zélandaise Zoé Bell (Django Unchained, The Hateful Eight, Once Upon a Time in Hollywood) & de Sydney Tamiia Poitier (Firefly, Knight Rider). Kurt Russell (Backdraft, Guardians of the Galaxy Vol. 2) incarne le badguy de l’histoire & franchement, il est magistral ! Stallone (Tango & Cash, Rambo), Mickey Rourke (Iron Man 2), & Ving Rhames (Pulp Fiction, Mission Impossible, Guardians of the Galaxy Vol. 2) avaient été envisagé pour l’interpréter.

J’ai vraiment pris du plaisir à le voir, bien que l’histoire ne soit pas grandiose. Puis, le film est coupé par des bande-annonces produites, en quelque sorte, pour l’occasion & elles sont vachement top ! Ensuite, un petit clin d’œil bien placé est fait à From Dusk Till Dawn (Une Nuit en Enfer en VF), & il est plutôt cool. En somme, à rajouter à votre liste de visionnage futur si ça n’est pas encore fait.

TOP5 - TARANTINO

Inglourious Basterds – #TWO

Prenant part en pleine Seconde Guerre Mondiale, l’intrigue suit les Bâtards Inglorieux, une escouade de militaires & mercenaires prêt à tout pour tuer du Nazi quitte à se sacrifier, & une Juive orpheline à l’esprit vengeur. Dans les rôles-titres, on retrouve avec un énorme plaisir Brad Pitt (Ocean’s Eleven, Fight Club, Snatch), Christoph Waltz (Django Unchained, Alita : Battle Angel) & la charmante Mélanie Laurent (Dikkenek, Now You See Me, Mia & le lion blanc). Autant vous le dire, il y a de la violence & celle-ci est quasiment jouissive. Le côté politique n’a pas été très développé pour que l’on se concentre davantage sur les personnages et leurs actions, et ça en valaient la peine. Pitt, Watz, Laurent & les Inglourious sont géniaux ! C’est réellement via ce long-métrage que j’ai pu découvrir le talent de Michael Fassbender (Eden Lake, X-Men : First Class, Macbeth) que j’avais pu voir dans 300 de Zack Snyder (Man of Steel, BvS, Sucker Punch) des années auparavant.

Les Inglourious sont apparus, sous forme de BD, dans un numéro du magazine de charme Playboy, Simon Pegg (Star Trek, Mission Impossible, Cornetto trilogy) a failli être de la partie mais à cause de son emplois du temps chargé, ça ne fut donc le cas, & un préquel aurait été mis en chantier par Tarantino lui-même à l’époque mais nous n’avons plus aucune nouvelle depuis. Qui sait que l’idée lui reviendra peut-être, un jour ?

TOP5 - TARANTINO

Pulp Fiction – #ONE

Une découpe du scénario innovante, des dialogues monstrueux, des acteurs incroyables, un duo emblématique, des théories, une catégorie nommée en référence à CE film sur ce blog, … Vous l’aurez compris, c’est mon favori ! Ca été mon TOUT premier Tarantino’s movie & pour moi, il n’en reste pas moins le meilleur. Un casting remarquable, des scènes mémorables, etc. Bref, c’est une petite douceur que je ne suis pas près d’oublier de si tôt & que je reverrai probablement encore tout comme les autres de ce classement purement subjectif.

Il a obtenu une Palme d’or à Cannes l’année de sa sortie, Michael Madsen (Kill Bill, Once Upon a Time in Hollywood) devait jouer Vincent Vega à la place de Travolta (Grease, The Punisher, Saturday Night Fever), & le groupe d’Heavy metal français Shaka Ponk a repris le monologue du personnage de Jules pour l’insérer dans une de leur chanson appelée 6x Love.

TOP5 - TARANTINO
Vince & Jules

Mentions Honorables

Groom Service où il réalise le dernier sketch & Reservoir Dogs qui est un huit-clos grandiose !

– Oh quelle merde ! Jamais j’te pardonnerai cette vacherie Vincent ! Ça m’dégoûte c’est répugnant !
– Jules tu connais le philosophe qu’a dit qu’on était à moitié pardonné une fois qu’on avait reconnu ses fautes ? C’est un grand monsieur qui a dit ça ! Tu devrais connaître !
– Et en plus tu te fous de ma gueule avec tes conneries ! L’empaffé qui a dit ça il a jamais eu à ramasser les p’tits bouts de cervelle à cause d’un débile dans ton genre !

Vincent & Jules

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire