GIVE ME FIVE … Sci-Fi movies

Pour la sortie récente du tout nouveau film du genre nommé Ad Astra, réalisé par le bon James Gray (The Lost City of Z) où l’on retrouve l’excellent Brad Pitt qu’on ne présente plus, voici, notre top cinq des meilleurs films de Science-Fiction rempli d’anecdotes que vous ne connaissez peut-être pas …

SCIFI MOVIES - TOP5
We are Groot !

Alien – #FIVE

On commence fort et ce avec LE film mélangeant à la fois la SF & l’horreur. Pour rappel, son réalisateur n’est autre que le bon Ridley Scott (Gladiator, Robin Hood, Blade Runner) et l’année de sa sortie est 1979.

Il aurait été dit à mainte reprises que le réalisateur aurait voulu une fin bien plus sombre : le Xenomorphe devait tuer sauvagement Ripley, incarnée par la charismatique Sigourney Weaver & jeune débutante à l’époque, lors de la fameuse scène finale. D’ailleurs son rôle avait été attribué, à la base, à l’actrice Veronica Cartwright, qui jouera finalement celui de Lambert. La production, souhaitant avoir une femme au physique plus androgyne pour le rôle, s’est donc dirigé vers Weaver.

Il est bon de savoir aussi que ce premier volet, à l’origine de la saga que l’on connait, couta peu à la société de production (11 millions de dollars) & rapporta cinq fois plus que ce qu’il avait coûté (80 millions) au Box Office international dont 3 millions grâce à la France, & c’est grâce, également, à cet énorme succès que l’univers, autour du célèbre vaisseau Nostromo, fut étendu à travers de nombreux jeux-vidéos.

SCIFI MOVIES - TOP5
Lambert, Parker & Brett

Planet of the Apes 🦍 – #FOUR

Adapté du roman éponyme, en 1968, le TOUT premier film fut réalisé d’une main de maître par Franklin J. Schaffner à qui l’on doit le très beau & poignant Papillon, de 1973, où les incroyables & grands Steve McQueen et Dustin Hoffman se donnaient la réplique. Dans ce long-métrage, c’est le renommé & bon Charlton Heston (Julius Cesar, Ben-Hur, the 10 Commandments) qui incarne le rôle principal : le Capitaine George Taylor. Il campe un astronaute qui se retrouvera sur une Terre ravagée par les différentes intempéries passées où les humains n’existent presque plus & où les primates les ont remplacés.

Pour la première anecdote, les trois juges semi-primates semi-humanoides, lors ce la scène du tribunal & choqués par les propos de son personnage, se couvrent respectivement les yeux, les oreilles et la bouche (l’un se cachant les yeux, etc) ce qui est un gros clin d’oeil au proverbe célèbre des « Trois singes » : ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire.

Le film en question, dès sa sortie, devint très vite un classique du genre & en particulier grâce à son final duquel on ne vous dira rien pour vous laisser la grande surprise & si vous appréciez, on ne peut que vous inciter à voir les suites : il y en a quatre + les reboot récents qui sont tout aussi dignes d’intérêt, et on ne parle pas de celui de Tim Burton.

Pour en terminer avec ce bel épisode & avec une dernière information au sujet de celui-ci, Charlton Heston, pendant le tournage, eu la grippe, et celle-ci lui causa une certaine extinction de voix. Cependant, ce fut un mal pour un bien puisque cette blessure passa quasiment inaperçue (son personnage parlant brièvement durant le début) & elle aida, en quelque sorte, l’acteur à citer sa fameuse réplique : « Get your stinkin’ paws off me, you damn dirty ape ! », ce qui donne en version française : « Enlève tes sales pattes de singe, de moi ! ». Apparemment, il aurait été dit que le réalisateur souhaitait que son acteur principal ait un ton rauque pour celle-ci.

SCIFI MOVIES - TOP5

Interstellar 🌟 – #THREE

Devenu LE film culte de la Sci-Fi à voir selon certains & sorti en 2014, Interstellar mérite sa place & son énorme succès.

Christopher Nolan, son réalisateur, revenait donc deux ans après le dernier volet de sa trilogie « réaliste » Batman nommé The Dark Knight Rises, et ce accompagné par le talentueux & persévérant Hans Zimmer avec qui il avait déjà collaboré par le passé sur Inception & The Prestige, notamment, qu’il faut que vous voyez si ce n’est point encore fait.

D’après Allociné, il existerait de multiples ressemblances entre le film Contact de Robert Zemeckis (Forrest Gump, Back to The Future) et celui-ci : hormis l’apparition de McConaughey, les deux œuvres parlent de ce que l’Homme fait de la Terre et du lien paternel.

SCIFI MOVIES - TOP5
the great Matthew McConaughey as Cooper !

Blade Runner – #TWO

Réalisé par Ridley Scott (encore ? hahaha) & sorti en 1982, ce long-métrage surfant autant sur le Polar noir que le Cyberpunk est & restera un des piliers du genre grâce à ses thématiques mais aussi grâce à son casting, à ses dialogues, et j’en passe.

Pour des besoins budgétaires, la grande citée, mettant en scène un Los Angeles futuriste, devait être hivernale, probablement pour accentuer la froideur du film. Elle est rapidement devenue tout le contraire : obscur, humide, crasseuse et rempli d’énormes publicités lumineuses, rappelant grandement celles de Tokyo & de Manhattan sur certains aspect (taille, bâtiments, population, affichages étincelants). Il serait dit aussi que notre bon vieux Scotty aurait été dur sur la crédibilité de celle-ci pour son œuvre cinématographique. Par ailleurs, l’univers du dessinateur Jean « Moebius » Giraud aurait servi d’inspiration au réalisateur & à son équipe . Ce dernier, ayant été graphiste sur Alien !

Il est méconnu par beaucoup d’entre nous mais l’acteur Joe Turkel, incarnant le barman dans The Shining, interprète, ici, le généticien Eldon Tyrell.

SCIFI MOVIES - TOP5
Rutger Hauer ! Rest In Peace !! Forever in our hearts !!!

Star Wars V The Empire Strikes Back – #ONE

Appelé, en français, Star Wars 5 l’Empire Contre Attaque, cet épisode est l’un des plus sombres & matures, aux côtés de Rogue One, Revenge of the Sith et The Last Jedi, de la fameuse saga mixant à la fois la SF & l’aventure. On dira, d’ailleurs, très souvent que c’est du Space Opera.

Ce cinquième volet est, de nos jours, le plus aimé dans le monde & l’on comprend très bien pourquoi. Grâce à l’écriture et l’évolution de ses divers personnages tels qu’Han, Luke, Vader & Leia, à ses batailles épiques, à sa dramaturgie & à ses thématiques, pour ne citer que ça, ce long-métrage a réussi, peut-être, là où les autres ont « échoué », c’est-à-dire rendre le tout très palpitant et fort mémorable, bien qu’ils sont tous à voir au moins une fois.

Apparemment, il aurait été attendu au tournant par les fans de l’époque car il devait faire encore plus fort que le précédent volet en terme de combat et le pari fut réussi : la bataille de Hoth est celle qu’on retient le plus parmi toutes celles de la saga galactique grâce à ses décors enneigés, AT-AT, X-Wing, dialogues, etc.

Le film eu « seulement » deux Oscar auparavant : un pour les effets visuels & un pour le son. Au total, Star Wars en possède au moins 9 ! Que vous faut-il de plus pour vous convaincre de vous y pencher encore et encore ?

SCIFI MOVIES - TOP5

Leia : I love U

Han : I know …

STAR WARS 5

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire