Lost season 1 – CRITIC

La série culte va bientôt fêter les 9 ans de sa dernière diffusion, le 23 mai.

Créé par J.J Abrams (Alias, Mission Impossible 3, Star Trek), Damon Lindelof (Crossing Jordan, The Leftovers), & Jeffrey Lieber, Lost est une très bonne série se focalisant sur un groupe de rescapé essayant de quitter une île étrange près de l’Australie. Malheureusement, elle perdue des téléspectateurs au fur & à mesure de ses saisons, et je vais tenter de comprendre pourquoi.

Etant en plein revisionnage après 9 années sans l’avoir revue, il était temps que je vous en parle enfin, bien que probablement beaucoup d’entre vous l’ait déjà vue et aimé ou non.

LOST S1 - CRITIC
Harley & Charlie

Les acteurs & personnages principaux sont ceux-ci :

Matthew Fox (Party of Five, Haunted, Speed Racer) est Jack un chirurgien, la belle canadienne Evangeline Lily (Smallville, The Hobbit, MCU) est Kate une criminelle, Jorge Garcia (Becker, Hawai Five O) est Harley un billionaire, Josh Holloway (The Colony, Mission Impossible 4) est Sawyer un arnaqueur, l’indio-anglais Naveen Andrews (Sense 8, Once Upon a Time in Wonderland) est Sayid un ancien soldat irakien, le coréen Daniel Dae Kim (Hawai Five O, Divergent, Hellboy) est Jin un ancien homme de main, l’attrayante sud-coréenne Kim Yoon-Jin (Mistresses, Gukjesijang) est Sun la femme de Jin, la charmante Emilie de Ravin (Public Enemies, Roswell) est Claire une jeune maman célibataire, Dominic Monaghan (The Lord of the Rings, Star Wars 9) est Charlie le bassiste d’un ancien groupe de rock, Harold Perrineau (Oz, Sons of Anarchy) est Michael un père architecte, la ravissante Maggie Grace (Taken, Twilight, Fear The Walking Dead) est Shannon la sœur de Boone, Ian Somerhalder (The Vampire Diaries, Young Americans, Smallville) est Boone un chef d’entreprise, & le remarquable Terry O’Quinn (The Rocketeer, Amityville : Darkforce, Alias, Hawai Five O) est John Locke un vendeur.

L’histoire suit donc une bande de survivants d’un crash d’avion mettant tout en œuvre pour quitter l’île mystérieuse où ils se trouvent, & bien en entendu rien ne se passe comme prévu.

LOST S1 - CRITIC
John, Charlie, Claire, Boone, Harley, Walt, Michael, Kate & Jack

Une première saison réussie ?

Pour moi, c’est clairement un grand OUI ! On peut directement être pris par celle-ci. Les dialogues sont très bien travaillés, rien n’est laissé au hasard, toutes les phrases dites ont leur répercussion sur le déroulement de l’histoire & ses personnages, de même pour les flash-back. La réalisation est impeccable. On passe par des gros plans à des plans américains & à des plans larges sans ressentir des cut malaisantes. On a réellement l’impression d’y être, d’être parmi eux aux côtés de Jack & compagnie. Les personnages sont réalistes & fort bien écrits. Celui qui ressort de cette saison est, d’après mon ressenti, John Locke incarné remarquablement bien par Terry O’Quinn, bien qu’Harley & Boone ont leurs moments de gloire.

Son personnage est un employé d’une société de vente de boites en carton souffrant de paraplégie & voulant partir à l’aventure tel un Robinson Crusoé. Il finit par prendre le vol 815 de la compagnie (fictive) d’Oceanic Airlines pour pouvoir s’y lancer. John survit au crash & ressort miraculeusement guéri de sa maladie. Il garda son secret jusqu’à la fin de la saison quasiment & ne le dévoila qu’à Sayid, je pense, si ma mémoire est bonne car malheureusement, je n’ai pris aucune note. Il se révèle être un très bon atout pour tous ! On le voit chassant, traquant, sur de lui, investigateur, près à tout pour en découdre avec l’île sur laquelle il se trouve & de bonne aide pour les siens, en particulier pour Charlie. Je trouve vraiment l’acteur très bon, convaincant & attachant. Je pense qu’il a été loin dans la série & que sa mort a dû marqué les esprits à l’époque si elle a eu lieu. Bref, je suis curieux de voir son évolution au sein de celle-ci.

LOST S1 - CRITIC
Keep ur smile everyone !

Parlons un peu de la suite de nombres qu’est 4 8 15 16 23 42 à laquelle Harley se retrouve étrangement lié. N’est-il pas surprenant que cette suite de chiffres cause autant de malheur autour d’elle ? Comment ? Pourquoi ? Qu’est-ce que cela peut vouloir dire ? A quoi ça peut se rattacher ? Mais où est donc or ni car ? … ^^ Ce qui est d’autant plus perturbant, c’est quand Harley les découvre sur le côté de la fameuse trap lors de l’épisode final. Là, on peut appeler ça un sacré cliffhanger, non ?

En conclusion, elle m’a vraiment conquis dès son tout premier épisode comme il y a de nombreuses années. Elle fait partie de ses séries addictives qui valent absolument leur coup d’œil. Elle est très divertissante & captivante ! Je ne peux que vous inciter à la regarder à nouveau ou à vous lancer dedans si ça n’est pas encore fait. Elle a de bonnes qualités à ne pas négliger. Le seul point négatif que je peux lui citer est l’acteur Naveen Andrews aka Sayid, ici, qui est assez moyen par moment. On va dire qu’un épisode sur trois qu’il loupe son jeu d’acteur. J’espère qu’il devient meilleur lors des suivantes. Soit, elle est à mettre dans vos visionnages, les petits gars !

Don’t tell me what I can’t do ! – JOHN LOCKE

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire