Marvel’s Daredevil s3 – CRITIC

Marvel’s Daredevil, une des nombreuses séries originales de la plateforme de streaming Netflix, nous fit son grand retour, il n’y a pas si longtemps. J’étais donc obligé de vous parler un peu de sa nouvelle & troisième saison …

D3 - CRITIC

Au casting, on retrouve à nouveau l’excellent britannique Charlie Cox (Boardwalk Empire, King of Thieves) sous les traits du fameux justicier aveugle d’Hell’s Kitchen, la charmante Deborah Ann Woll (True Blood) incarnant la reporter Karen Page, Eden Henson (The Hunger Games : Mockingjay Part. I & II) campant l’avocat Foggy Nelson, l’imposant Vincent D’Onofrio (Full Metal Jacket, Ed Wood, Law & Order : Criminal Intent) jouant The Kingpin (le Caid en VF), & Peter McRobbie (Inherent Vice, Bridge of Spies) en Father Lantom.

A eux viennent s’ajouter de nouveaux acteurs tels que la ravissante anglaise Joanne Whalley (Scarlett, Wolf Hall, The White Princess) prêtant son facies à la Sister Maggie, Jay Ali (The Fosters, Significant Mother) campant, quant à lui, l’agent fédéral Nadeem, & Wilson Bethel (Hart of Dixie, Harley and the Davidsons, How to Get Away with Murder) interprétant Benjamin « Dex » Pointdexter (Bullseye).

D3 - CRITIC
The Kingpin

Quand est-il du pitch ?

Plusieurs mois, après qu’un immeuble se soit écroulé sur lui et avoir perdu Elektra par la même occasion (événements survenus dans Marvel’s The Defenders), Matt, soigné par l’orphelinat catholique où il a grandi, refait surface à Hell’s Kitchen, mais uniquement sous l’identité de Daredevil, pour affronter une nouvelle fois Wilson « The Kingpin » Fisk mis en liberté conditionnelle par le F.B.I après avoir coopéré avec eux.

Sur sa route, il croise une TOUTE nouvelle menace répondant au nom de Pointdexter, un agent fédéral surentrainé, très habile & assez coriace. Dans le film éponyme de Mark Steven Johnson (Ghost Rider, Christopher Robin), sorti en 2003, ce rôle fut campé par Colin Farrell (SWAT, Alexander The Great, Total Recall, Fantastic Beasts, Widows).

D3 - CRITIC
Wilson Bethel as Pointdexter

Encore une bonne saison ?

La réponse est plus qu’évidente … C’est un grand OUI ! Malgré son démarrage très lent, ce qui est l’une des marques de fabrique des séries Marvel-Netflix, cette nouvelle saison a réussi à me conquérir & je vais essayer de vous dire pourquoi.

On nous réintroduit un Matthew « Matt » Murdock complétement anéanti & un Fisk sortant de prison près à tout pour s’approprier le quartier du démon à cornes, et tout ce qui découle de ses situations est intéressant. Matt est réellement partagé entre le bien & le mal du début à la fin, lui qui, dans la seconde saison, a réussi à résonner Frank « The Punisher » Castle sur le fait que la violence n’engendre que la violence. Cela apporte beaucoup à la série de le voir sous cet angle là. La question primordiale qu’il se pose, tout au long de cette saison, est celle-ci : est-ce que Fisk doit rester en vie ou plutôt mourir pour qu’Hell’s Kitchen retrouve sa liberté & sa paix ?

D3 - CRITIC

Charlie Cox incarne à nouveau & avec brio l’Homme Sans Peur, et le trio qu’il forme avec Foggy & Karen est toujours aussi plaisant à voir. Les seconds couteaux du show sont également très bons, mentions spéciales à Jay Ali aka Ray Nadeem & Wilson Bethel aka Dex. Le plan-séquence de l’épisode quatre fut vraiment sympa à regarder. Cependant, j’ai été plus marqué par les combats de la TOUTE première saison car ils sont tout simplement exceptionnels. On ne pourra pas enlever à ce show que ses batailles sont magnifiquement chorégraphiés. Les tons froids & rougeâtres que lui l’on connaît sont encore une fois bien présent. Je la trouve presque aussi forte que la série dédiée au Punisher qui m’avait réellement chamboulé par moment & qui m’a fait renouer avec ce célèbre personnage de cher Marvel Comics.

Au final, les épisodes qui m’ont le plus impacté sont ceux où Pointdexter apparaît. Je trouve que c’est le GROS plus de cette saison voire que c’est LE personnage le mieux écrit & adapté de la série, en dehors de celui de Matt. Je n’ai vraiment rien contre celui de Karen Page mais l’épisode dix qui lui est consacré n’apporte rien de plus au show. On aurait pu s’en passer. Il était même assez redondant. J’ai l’impression, après celui-ci, que l’intrigue a été un peu accéléré pour que l’on puisse assister rapidement à la bagarre finale qui nous y attendait & franchement, elle est top ! Par contre, le dernier easter-egg n’avait pas lieu d’être. Je trouve, pour le coup, que c’était de trop & de mauvais goût.

D3 - CRITIC
Let’s the Devil out !

En bref, je ne peux que vous inviter à aller la voir si vous aviez déjà aimé ses précédentes saisons. Vous n’avez vraiment pas besoin d’avoir vu Marvel’s The Defenders pour la suivre & la comprendre. Pour ceux qui l’auraient déjà visionné, j’aimerais avoir vos avis, ça me ferait amplement plaisir de partager avec vous à ce sujet.

Des combats bien orchestrés, un Matt Murdock tiraillé entre le côté lumineux & le côté obscur, des amis près à tout pour l’aider, une agence fédérale corrompue, voilà, ce que vous trouverez dans cette nouvelle saison consacré au héros cornu new-yorkais !

Allez, kiss kiss & à bientôt pour une nouvelle chronique endiablée !

3 réflexions au sujet de « Marvel’s Daredevil s3 – CRITIC »

  1. […] dans mon Top 5 des séries de super-héros à voir au moins une fois aux côtés de celles-ci : Daredevil, Punisher , Arrow (saison 1 uniquement) & Heroes, et pour terminer, l’anecdote très […]

    Répondre

Laisser un commentaire