Venom – CRITIC

Adapté au grand écran pour la TOUTE première fois, en 2007, via Spider-Man 3 réalisé par Sam Raimi (Evil Dead trilogy) & incarné par Topher Grace (That 70s Show), Venom nous revient sous les traits du splendide acteur britannique Tom Hardy (Peaky Blinders, Taboo).

Que vaut-il ? Est-il aussi mauvais qu’on le prétend ? C’est ce à quoi, je vais tenter de vous répondre …

VENOM - CRITIC

Au casting, on y retrouve, en plus de Tom Hardy jouant le reporter Eddy Brock & donc l’hôte du symbiote Venom, Riz Ahmed (The Sisters Brothers, The OA) campant le PDG de Life Foundation nommé Carlton Drake, Michelle Williams (The Greatest Showman, Manchester By The Sea) incarnant Annie (la petite-amie d’Eddy), Ron Cepha Jones (Marvel’s Luke Cage, This Is Us), Emilio Rivera (Sons of Anarchy, Mayans MC) prêtant ses traits à un agent de sécurité, Wade Williams (Prison Break, The Dark Knight), et l’extraordinaire Woody Harrelson (Zombieland, True Detective) apparaissant dans la scène post-générique en tant que Cletus Kasady qui n’est autre que LE psychopathe du nom de Carnage cher Marvel Comics.

Un bref résumé ?

Plusieurs mois après s’être fait renvoyer du Daily Bugle et avoir quitté New-York, Eddy, vivant désormais à San Francisco avec sa fiancée, se retrouve lié à une créature extra-terrestre, douée de parole et d’intelligence, en voulant sauver une de ses amies. De là, va s’en suivre des péripéties les plus « folles » les unes que les autres.

VENOM - CRITIC

Finalement, est-il si mauvais que ça ?

La réponse est NON mais … Il y avait mieux à faire !

Je tiens déjà à préciser que je ne suis pas le plus grand connaisseur du « Venomverse » mais j’ai quelques connaissances en la matière grâce aux séries animées Spiderman.

Tout d’abord, le background des divers personnages n’existe pas ou est très peu présent. La relation Eddy-Annie est très mal exploité. On dirait clairement que ce film a été écrit par les scénaristes des séries disponibles via la CW (Arrow, Flash, Supergirl, etc). Je n’ai ri que très rarement voire presque pas quand on était sensé le faire. Je ne me souviens à aucun moment que Sony Pictures nous ait prévenu que ce serait une « comédie ». Bref, revenons à notre fameux couple, Annie rompt avec lui rapidement, et sa manière de le faire m’a semblé être très infantile. Il n’y aucune profondeur à leur relation, et c’est comme ça pour tous les autres duo. On ne sent aucune alchimie entre les acteurs. Le seul bon « couple » du long-métrage est celui de Brock-Venom. Je dois avouer que certaines scènes et répliques étaient bonnes malgré d’autres qui le furent moins. J’ai trouvé cette dualité intéressante, dommage que ce soit vite parti en cacahuète. Venom devenant la nouvelle girlfriend de son hôte, c’est un peu du foutage de tête pour rester poli.

Ce film m’a rendu sceptique plus d’une fois. Franchement, il y a à boire et à manger.

Je suis peut-être un peu titileur sur les bords mais pourquoi teindre les cheveux de l’acteur en noir alors que dans les comics, il est blond. Cela n’apporte rien au personnage et ne change donc en rien le facies de Tom Hardy qui garde souvent le même aspect dans la plupart de ses films et séries : carrure légèrement massive, barbe de quelques semaines et cheveux court.

Les effets spéciaux sont assez moche lors de l’acte final. Cependant, j’ai bien apprécié le design des symbiotes. Puis, parlons de la scène post-générique avec notre bon vieux Woody. Pourquoi prendre un acteur de cette envergure si c’est pour lui faire porter une perruque ridicule et lui donner une réplique minable… \ LEGER SPOILER / Ça va être en carnage (c’est ce qu’il dit à peu près)… Mais lol ! Sony, avez-vous deux ans ? Comment ça se passe vos réunions ? Je suis curieux de voir le nombre d’imbécilités que vous dites. A ce point là, vous êtes au même niveau que les dirigeants de Warner Bros – DC Entertainment et leur « Worlds of DC »… C’est d’un ridicule.

En somme, comme dit plus haut, il y a du bon et du mauvais, un peu comme dans Justice League. Du coup, allez-vous faire votre propre avis. Je ne peux que vous conseiller cela. Pour moi, ce fut un moment appréciable malgré les « petites » déceptions. Toutefois, je ne suis pas pressé de le revoir.

Un alien belliqueux, un reporter à la ramasse, une conquête de la Terre foireuse, voilà, ce que vous trouverez dans ce film centré sur LE symbiote de cher Marvel Comics.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire